Avertir le modérateur

12/03/2004

Russie : la classe moyenne n’est plus introuvable



Pull sombre, col ras le cou, Alexander est un jeune Russe moderne et dynamique. 
A l’image de son président Vladimir Poutine. Il ne boit que modérement et 
conjugue allégrement deux activités professionnelles. Tantôt responsable des 
relations publiques pour la région de Lipetsk, tantôt conseiller pour une 
entreprise privée. 
Il est aussi très discret, dès qu’il s’agit de business. Impossible de savoir 
exactement combien il gagne.  Dans la nouvelle société russe, ce quadragénaire, 
parfaitement anglophone, se classe nettement parmi les " jeunes lions ", qui, 
selon un célèbre institut de recherche sociologique, forment aux côtés des " 
travailleurs optimistes " et autres " couples conservateurs ", la classe 
moyenne. Soit 20% de la population, qui, en grande partie, a adopté le slogan: 
"Tout ce que je fais de bon pour moi est bon pour mon pays".

A Moscou et Saint-Petersbourg, les Macdo, les restaurants huppés, les magasins 
de luxe font le plein. Tout comme les centres commerciaux. Dans la banlieue de 
la capitale, le Mega Mall, le plus grand de toute l’Europe de l’Est, compte 250 
boutiques, un Auchan et un Ikea. Il ne désemplit pas.

Avec les grandes surfaces, le crédit a fait son entrée ; en force. 
Réfrigérateurs, télévisions, électroménagers, voitures étrangères : tout 
s’achète à tempérament sur un ou deux ans. Pour une Renault Megane symbol, il 
faut débourser 274750 roubles (7850 euros). A voir, le sourire du 
concessionnaire, les candidats ne manquent pas. Le revenu moyen officiel dans 
la région n’est pourtant que  de 13 668 roubles (390 euros).

Ivanovo est à 300 km au nord-ouest de Moscou. Une région pauvre, sans ressource 
naturelle, et qui a subi de plein fouet la crise du textile. Mais, là aussi, le 
redressement est en marche. Des magasins de luxe, - montres suisses, parfums -, 
viennent  d’y ouvrir leurs portes. Et "les immatriculations des voitures 
étrangères progressent : un signe", explique Vladimir Sokov, un responsable 
régional. 
A Lipetsk, les jeunes femmes au look de Top model fréquentent le " Fortuna ", 
la clinquante boîte de nuit. Les hommes aux vêtements bien coupés y viennent en 
famille. Dehors, le parking compte quelques voitures haut de gamme. Dans ce 
club, le Coca Cola ou la bière ne coûtent que deux euros ; un prix cependant 
prohibitif pour la plupart des étudiants de l’université proche. Pourtant, la 
piste de danse est bondée et les téléphones portables dernier cri.

"La situation s’est nettement arrangée, on vit bien ici", explique Nikolaï Bortsov, député de Russie unie et patron de l’usine de jus de fruit Çad de 
Lebidian. La région peut en effet compter sur ses richesses naturelles, 
notamment ses mines de fer.

Un cadre qu’Alexander commence cependant à trouver un peu étriqué pour ses 
compétences. Il rêve maintenant de Moscou. Un autre souci pour la Russie. La capitale aspire les dollars et les élites.

G D

 

(1) Lebedyansky passe sous contrôle de PepsiCo

 

En 20 mars 2008, PepsiCo annonce s'être emparé de 75,5 % du capital de la société Lebedyansky (ex-Çad – jus en russe), leader russe des jus de fruits. Pour mettre la main sur les titres de l'homme d'affaires local Nikolaï Bortsov et de son fils, PepsiCo a dû débourser 1,4 milliard de dollars, soit 100 dollars par action, selon Bloomberg. L'offre valorise le russe près de 25 fois les bénéfices réalisés en 2007 : un prix exorbitant ! Au titre de l'exercice 2007, Lebedyansky a affiché une hausse de son chiffre d'affaires de 33 %, à 945 millions de dollars.

Ce reportage a été réalisé dans 
le cadre d'un voyage organisé par l'administration présidentielle russe dans la 
région de Moscou et Belgorod près de la frontière ukrainienne, avec la 
participation d'une dizaine de journalistes français, allemands, américains, 
israéliens, estoniens et espagnols. Il a été publié dans Le Progrès.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu